La

RÉINSERTION SOCIALE

La Maison du Père offre 52 unités d’hébergement aux hommes de 25 ans  et plus, en situation d’itinérance ou à risque de le devenir, qui désire intégrer son programme de Réinsertion sociale interne (dortoir, chambres privées, studios).  

 Durant leurs séjour, tous leurs besoins primaires sont comblés afin qu’ils puissent  se concentrer sur les démarches qu’ils désirent entreprendre.  Le service de Fiducie est obligatoire, ainsi que l'élaboration d'un budget.

 

« Je ne suis pas né dans la rue.  J’ai grandi dans une famille traditionnelle. Mes parents avaient un bon emploi.  Je n’ai jamais manqué de rien. »

Louis-Olivier,
Participant

 

 

2020

92
participants

Principaux objectifs: 

réduction de consommation, rétablissement psychologique, retour à l'emploi

L'âge moyen
est de

51 ans

69,5 % de départ organisés: logement privés ou sociaux, famille, etc. 

81,5%

ont atteint les objectifs visés ou sont en voie de les atteindre

Comment ça fonctionne? 

Le programme peut s’étaler sur une période 3 à 18 mois afin de permettre à chaque participant de retrouver, à son rythme, l’autonomie nécessaire pour réintégrer la communauté de façon permanente.

L’approche est personnalisée.  Chaque participant détermine les compétences qu’il doit acquérir et les problématiques qu’il doit résoudre pour reprendre le contrôle de sa vie: dépendances, employabilité, santé mentale, santé physique, judiciarisation, scolarisation, endettement, etc. 

 Une équipe d’intervention les accompagne dans leurs démarches en les orientant vers des partenaires dont les services sont adaptés aux besoins et à la réalité des participants, dans diverses sphères d’activités. 

Durant leur séjour, les participants ont des couvre-feux à respecter ainsi qu'une charte de droits et de responsabilités. Les coûts reliés à ce programme sont fixés selon le revenu.

L’hébergement offert, pour les programmes de réinsertion sociale, en est un de transition et de soutien dans les démarches.  L’objectif ultime pour chacun des participants doit demeurer celui de se reloger dans la communauté avec ou sans soutien psychosocial.

Pour que la rue ait une issue…

COMMUNIQUER AVEC LA RÉINSERTION SOCIALE :