Pour que la rue ait une issue...

ENSEMBLE,
POUR QUE LA RUE
AIT UNE ISSUE...

Cette année aura été remplie de défis, mais comme toujours, la Maison du Père a su s'adapter pour continuer d'offrir ses nombreux services aux hommes en situation d'itinérance.

Soyons fiers de faire partie de la grande famille de la Maison du Père.

Nos actions changent des vies!

MdP_R.A.2020_page-a-page_Page_1.jpg

Nous sommes fiers de vous présenter notre Rapport d'activités 2020!  Il présente des statistiques et faits intéressants, dont plusieurs directement liés à la pandémie. Nous avons dû consacrer nos énergies à la protection de la santé des hommes qui fréquentent nos services et adapter nos manières de faire.

UN GRAND HOMME NOUS A QUITTÉ...

Le 9 décembre 2020, c’est avec tristesse que la Maison du Père a appris le décès, à l’âge de 83 ans, du Père Sylvio Michaud.

Directeur général, puis directeur associé de la Maison du Père, entre 1984 et 2011, il a consacré une grande partie de sa vie à soutenir et à défendre les droits des itinérants. Membre actif au sein du Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal, il a aussi siégé sur le conseil d’administration de l’organisme Renaissance.

Homme d’idées et de projets, il a été le co-fondateur de la Résidence J.A. DeSève, qui veille aujourd’hui au bien-être de 88 aînés qui ont connu l’itinérance. C’est également sous sa direction, en 2004, que la Maison du Père a doublé sa capacité d’accueil afin de favoriser la réinsertion sociale des hommes de la rue.

En 2010, il a été investi de l’Ordre du Canada, la plus haute décoration honorifique, pour souligner l’ampleur de ses réalisations, qui ont contribué à améliorer les conditions de vie de milliers de personnes démunies.

Ces dernières années, il vivait retiré à Granby à la Maison de spiritualité des Trinitaires, mais son attachement envers la Maison du Père est toujours demeuré aussi vivant.

 

Père Michaud, au nom de tous les hommes qui ont pu reprendre leur vie en main après avoir croisé votre chemin, un grand Merci.

 

FAIRE LE BIEN, MÊME APRÈS SON DÉPART... 

Monsieur Robert Lemaire est un homme d’affaire qui a travaillé pendant plus de 30 ans comme coordonnateur des transports médicaux chez Air Canada. Il est décédé le 23 janvier 2019, entouré de ses plus proches amis.

Quelques semaines avant sa mort, après mûres réflexions, il a transmis ses dernières volontés à son notaire : faire de la Maison du Père son légataire universel, puisque sa mission lui tenait à cœur, mais aussi parce qu’il avait été impressionné par son organisation et le dévouement de son personnel, lors d’une visite de l’organisme.

La Maison du Père est connue pour son service d’hébergement d’urgence qui offre un gîte et des repas aux hommes sans-abri. Pourtant, son action pour contrer l’itinérance est beaucoup plus grande. En plus de répondre aux besoins primaires des hommes de la rue, elle les aide à cheminer vers l’autonomie, et ce, avec compassion et respect, grâce à ses nombreuses solutions d’hébergement.

C’est à quoi il voulait contribuer après son départ…

 

Toutefois, la somme léguée étant très importante. Il a donc demandé à une amie de veiller au respect de ses volontés. « Notre ami Robert était un être généreux, tant par sa disponibilité à toute épreuve que par le bien qu’il faisait à son entourage. Ce qui le rendait particulièrement différent, c’était son regard sur les autres: jamais un commentaire négatif, toujours une pensée positive pour justifier des comportements qui en auraient dérangé plus qu’un. ».

C’est donc avec honneur qu’elle a accepté cette responsabilité.

Après discussions avec les responsables de la succession et ceux de la Fondation de la Maison du Père, il a été entendu que le legs de M. Lemaire servira principalement au développement des projets d’hébergement en logement et d’accompagnement social de la Maison du Père. Il permettra d’assurer l’aménagement des lieux et une partie du coût de ses opérations, notamment au niveau du personnel de soutien et d’intervention.

L’un des complexes d’hébergement comportera 54 studios pour personnes autonomes de 50 ans et plus qui se sont retrouvées en situation d’itinérance, pour diverses raisons. Il portera le nom de Robert Lemaire, en sa mémoire.

 
550, boulevard René-Lévesque Est
Montréal  (Québec)  H2L 2L3
514 845-0168
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon