ACCÈS-SANTÉ : 
SOINS DE SANTÉ
DE PROXIMITÉ

En 2013, la Maison du Père s’est dotée d’un service de soins de santé de proximité pour les hommes en situation d’itinérance ou à risque de s’y retrouver.  Nous ne dédoublons pas le système de santé, puisque plusieurs services ne sont pas accessibles aux personnes sans adresse domiciliaire.
 

De plus, la majorité d’entre eux hésitent à consulter en raison de la discrimination systémique dont ils sont victimes en raison de leur mode de vie. Or, le manque de soins et de suivis adéquats conduisent à une dégradation de leur état de santé et des hospitalisations qui auraient pu être évitées.

 
santé2 copie.png

Avoir une carte d'assurance maladie valide, respecter les posologies prescrites ainsi que les suivis demandés représentent un défi de taille pour les hommes qui n'ont plus d'adresse. 

Comment peuvent-ils résoudre leurs problèmes de santé, suite à une chirurgie par exemple, s'ils n'ont pas d'endroit pour récupérer, ni personne pour veiller sur eux?

Les

SERVICES

SOINS SPÉCIALISÉS

Au service Accès-santé de la Maison du Père, deux chambres privées sont à présent réservées aux soins oncologiques avec une équipe multidisciplinaire pour chaque patient.

De plus, un partenariat a été conclu conclu avec le CHUM afin que des traitements antibiotiques par intraveineuse puissent être prodigués à des hommes sans adresse et aux prises avec une problématique de dépendance.

 

AILE DE CONVALESCENCE

Il s’agit d’un espace de stabilisation pour les personnes qui doivent quitter l’hôpital avec traitements et qui sont sans adresse. On y assure le suivi de la médication, des traitements et des rendez-vous. L’équipe clinique joue également un rôle éducatif auprès des patients touchés par une maladie chronique, afin qu’ils puissent mieux comprendre leur état et les moyens de le contrôler.

Finalement, la présence d’intervenants psychosociaux sur place favorise la réinsertion sociale et l’accès au logement suite au séjour.

PROJET NOVATEUR : CLINIQUE DE SANTÉ VIRTUELLE !

La pandémie a obligé la Maison du Père à réduire ses services d’hébergement d’urgence et à référer les hommes vers des centres temporaires externes. Afin de maintenir ses engagements de réaffiliation des hommes sans-abri au réseau de la santé, elle désire créer un service de téléconsultations virtuelles.  Les services offerts par notre infirmière aux participants hébergés dans les autres centres d’hébergement seraient les suivants : évaluation de la problématique, référencement vers le service du réseau de la santé approprié, suivi, renouvellement de la médication ou de la carte d’assurance maladie, etc.